Anges & Démons
Bonjour cher invité, bienvenue sur Anges & Démons, n'hésitez pas à vous inscrire et si c'est déjà le cas pensez à vous connectez.
Cordialement l'administration



 
AccueilPublicationsFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Millepertuis

 :: BIEN DÉBUTER :: BOTANIQUE :: HERBIER Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 1 Sep - 20:00
MILLEPERTUIS:


• Genre : Masculin
• Planète : Soleil
• Élément : Feu
• Déités : Apollon, Balder
• Signe astrologique : Cancer, lion
• Pouvoirs : Exorcisme, divination, santé, protection, joie, amour, vitalité, bonheur, force, bannir, courage, divination d’amour.
• Jour : Dimanche

Utilisations magique :
On le brûle pour bannir et exorciser les esprits. Pour rompre un charme, et se protéger contre toute forme de magie, on suspend cette herbe aux fenêtre de la demeure, on peu aussi le brûler pour le même effet.
Lorsque l’on veut rêver de la personne que l’on va épouser, on place ses feuilles ou fleurs sous son oreiller.
Suspendre une branche fleurie au-dessus de la porte, éloigne les mauvais esprits. Lorsqu’on place du Millepertuis dans un contenant, que l’on suspend près des fenêtres, il nous protège contre les éclairs, le feu et les mauvais esprits, les fleures et les feuilles on le même effet. Brûler à Litha, il éloigne la négativité. Il est utilisé dans les charmes (talisman) de protection. Lorsqu’on le fait sécher au-dessus du feu de Litha et qu’ensuite on le suspend près des fenêtres, il éloigne les fantômes, nécromanciens et autres créatures démoniaques de la maison.
On peu se protéger contre les succubes/incubes pendant notre sommeil, si on applique sur son plexus solaire un onguent à base de Millepertuis avant d’aller dormir.
On le porte pour attirer l’amour.
Utilisé en thé, il augmente le courage et la volonté. Porté il est supposer nous rendre invisible. On l’utilise dans les rituels où on le porte pour détecter d’autres magiciens. On peu le suspendre au-dessus de l’autel, pour apporter la fertilité dans nos projets.

Parties utilisées :
Sommités fleuries, principalement les fleurs et les jeunes feuilles entourant les inflorescences.

Récolte :
De nombreuses précautions entouraient sa récolte, la plante doit être prélevée le dimanche, à l’heure de midi, juste avant d’entendre le son des cloches. Il convient aussi que le soleil soit en conjonction avec Jupiter (le jour de la Saint-Jean). Enfin, après la cueillette, la plante doit être placée dans un linge blanc (Delatte). On récolte les sommités fleuries à l’époque de la floraison, avant le complet épanouissement. Sois vers le sabbat de Litha

Un peu d’histoire
Aussi appelé herbe de la St Jean, plante bénite, herbe aux piqûres, herbes aux brûlures, chasse-diable, faux-lin, herbe aux cent trous, herbe à mille trous, lin sauvage, herbe aux fées, truchereau, trescalan, pertuisane… sa renommée est proportionnelle au nombre de ses appellations
Son nom latin vendrait du grec hyper eikona : qui chasse les fantômes (il porte donc bien son nom !). Perforatum traduit bien évidemment l’aspect perforé de ses feuilles vues par transparence, à cause de petites poches emplies de résine et d’une huile volatile.
Il chasse aussi bien les mauvais esprits venus de l’extérieur que ceux qui sont en nous, plus communément appelés dépression. Au Moyen-Âge, on le nommait Fuga doemonium, « chasse-diable », parce qu’on lui attribuait le pouvoir de chasser les esprits diaboliques et les sorcières (les principaux mauvais esprits de l’époque… et auxquels on attribuait la dépression et autres troubles mentaux, car forcément causés par une possession diabolique quelconque).
Il était jadis utilisé par les teinturiers pour donner à partir des fleurs une couleur jaune-orangé à la laine, et jaune citron avec les autres parties.
Bien avant tout cela, il était utilisé depuis l’Antiquité par les Grecs Anciens dans le traitement des plaies et blessures, des infections internes et des troubles névralgiques.
Après une longue période d’oubli (ou presque), il revient depuis quelques années sur le devant de la scène aussi bien en magie qu’en phytothérapie, notamment grâce à ses propriétés anti-dépressives aujourd’hui scientifiquement reconnues.

Botanique
Originaire d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, il s’est aujourd’hui installé un peu partout.
Il pousse aussi bien en bordure des champs que dans les terrains vagues ou les endroits secs et sablonneux, en passant les bordures de chemins de fer. Dans un jardin, il fera un superbe massif, car ses nombreuses tiges lui donnent l’allure d’un petit buisson d’une hauteur de 30 à 60cm. Il commence à fleurir à l’approche de la St Jean, plus généralement au mois de juin.

Symbolisme et superstitions
Dans le langage des fleurs, il représente la superstition et l’oubli.
Dans la tradition catholique, c’est le sang de Saint Jean-Baptiste, cousin de Jésus fêté le 24 juin et décapité à la demande de Salomé fille d’Hérodias et d’Hérode, qui aurait marqué les fleurs du milepertuis de petits points rouges.
La superstition dit que cette herbe ne peut pas être touchée par le fer sans que le ciel se voile et qu’il arrive grand malheur. Et il faut, au préalable, avoir sacrifié du pain et du vin.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anges & Démons :: BIEN DÉBUTER :: BOTANIQUE :: HERBIER-